mercredi 10 juillet 2019

L’EDITO du président

Nous venons d’inaugurer les travaux du centre bourg.
Cette inauguration clôt ainsi plusieurs mois de travaux. Travaux qui se sont déroulés sans accident, grâce essentiellement à la prudence des automobilistes qui les traver-saient.
Nous vivons une première période de canicule et nous voyons fleurir une somme de spécialistes donnant moult solutions pour rafraîchir les milieux urbains.
Qu'en est-il à Givry après ces mois de travaux ? Quelques constats :
- Un espace n’est actuellement pas utilisé comme parking entre les deux restaurants place d’armes. Pourquoi a-t-il été bitumé ? En effet, le bitume capte énormément de chaleur et il la restitue très lentement. C'est pour cela qu'il fait chaud le soir, le bitume renvoie la chaleur la nuit et empêche l'infiltration de l'eau. Il faut donc faire le choix d'avoir moins de sols imperméables en milieu urbain.
- La végétalisation est une des meilleures solutions aujourd'hui pour rafraîchir le milieu urbain, grâce à l'évapotranspiration des arbres. Quand un arbre respire par les feuilles, de l’eau s’évapore et rafraîchit l'air. Un arbre mature peut libérer jusqu'à 450 litres d'eau, c'est l'équivalent de cinq climatiseurs qui tourneraient pendant 20 heures. Des arbres ont été coupés, d'autres plantés. L’évapotranspiration demandera des an-nées pour rendre le service indispensable.
- Les bancs en pierre n’ont pas de dossier, ce qui est un problème pour nos anciens et avec le soleil, ils deviennent de vrais « planchas».
- Une autre remarque : sur le plan de Givry Infos N°281, pour un espace vert, on lit « calade de pierre enherbée », sous le cèdre. Mais seulement une partie a été join-tée ; sa traversée est un très bon exercice pour l’entraînement à la marche en mon-tagne mais n’est pas à la portée de tous !
Avec plus de concertation continue, on aurait évité ces erreurs presque irrattrapables!







Aucun commentaire:

Publier un commentaire