samedi 27 avril 2019

Invitation à la plénière du lundi 27 mai 2019

Notre prochaine réunion  plénière de GIVRY SOLIDARITES et CITOYENNETE :


Sera le lundi 27 mai 2019 à 20h30,
Salle de la Gare
  
Ordre du jour : 
1.    Intervention de Delphine CHOUVET de l’Association : Les Valoristes Bourguignons, qui nous présentera son entreprise, son projet et perspectives.
2.    Divers.

mardi 23 avril 2019

L’’EDITO du président

Par-delà le désagrément momentané des travaux qui nous affectent depuis plusieurs mois, nous constatons l’ampleur des modifications qui vont altérer notre bourg pour les décennies à venir.

La majorité du patrimoine végétal du centre-ville est à terre : plus de la moitié des arbres du parc Laporte, la totalité des arbres de la place de la Poste, la totalité des arbres derrière l’église, tous les arbres de la place d’Armes et des Combattants, excepté le cèdre, ont été victimes des tronçonneuses. Certes les arbres seront remplacés par une nouvelle espèce d’« arbre de village à racines verticales ». Selon la municipalité. Givry en son centre bourg, va être majoritairement bétonné. Où se trouve le végétal ? Dans les Parties en vert des plans du projet, qui ne sont pas obligatoirement des espaces verts ? Plans qui ne sont pas obligatoirement com-préhensibles par le commun des mortels.

A l’heure du tout numérique, du virtuel, de la 3D, aucun rendu en perspective n’a été présenté à la population, ni à vos élus.

A l’heure de la nécessité des déplacements doux, aucune place pour le vélo n’a été prévue, l’axe voie verte - centre-ville cyclable a été rejeté.
Tel est le résultat d’une bien piètre concertation, de l’absence de présentation des réflexions de la majorité municipale. Celle-ci n’a pas respecté l’engagement et l’esprit des citoyens qui veulent participer à la vie de leur commune.

En contre point vous trouverez dans les pages suivantes des réflexions sur la démocratie et les actions de notre association à ce sujet ainsi que nos analyses et commentaires par rapport aux trois derniers conseils municipaux.
Bonne lecture.

Jean-Michel BOIVIN













LES BREVES

« Laisse béton »
Depuis longtemps, nous constatons une incivilité croissante. Nous en sommes à l’école drive, au marché drive, à la brocante drive !!! Il faut se garer au plus près. Et dire que la marche est pourtant bonne à la santé !
« Inadmissible »
Malgré un arrêté municipal stipulant que la brocante aurait lieu sur le par-king de la voie verte. Elle s’est re-trouvée sur les deux côtés de la place d’Armes au milieu des engins, des trous, devant des entrées de cours. Les voitures des chalands étaient garées n’importe où.
INADMISSIBLE
Ne pas s’étonner ensuite d’un fleu-rissement de potelets, afin que les voitures ne stationnent pas sur les trottoirs

Entrée de ville ,
quel dommage!
Nouveau lotissement du Bout des Murs. 10 parcelles à des prix pas à la portée de tout le monde. Disposition anarchique où sont les espaces verts. Profitabilité maximum oblige. Où se trouve la cohé-rence du projet ? Une entrée du village défigurée. Propos tenus il y a 8 ans par la majorité actuelle!

Fleurissement,
quel fleurissement !
Le printemps arrive, les jardins se colo-rent avec l’arrivée des narcisses et des jacinthes. Les tulipes se préparent à les remplacer. Mais rue de la République, ce sont les pissenlits qui fleurissent et les mauvaises herbes cachent les pauvres plantes aromatiques !

Je suis vieille.
Mon appartement en centre-ville donne directement sur le trottoir.
Sur mon trottoir, des mousses tombées du toit, des herbes folles séchées, des taches de toutes sortes, des crottes de chien. Je ne peux plus me déplacer. Comment faire pour faire propre ?
Le centre-ville qui devait être beau, est bien laid, devant chez moi.
Question : Comment faire pour faire propre ?
Une solution : Embaucher grâce à l’initiative « Territoire zéro chômeur de longue durée. » ! Une idée qui fait son chemin... ailleurs.

LE GRAND DEBAT A GIVRY

Participer au Grand Débat orchestré par le Président de la République ? Organiser un débat à Givry ? Respecter le cadre proposé ? Beaucoup de questions que nous avons soumises à nos adhérents lors de notre
assemblée générale au mois de février. Et la décision a été prise de se saisir de cette opportunité, de s’interroger collectivement sur les
problèmes sociétaux, économiques et écologiques, de contribuer à faire émerger des idées. Tout ceci étant conforme à nos statuts d’association citoyenne.

Et nous l’avons fait dans le respect du cadre posé : Affichage de la charte, un animateur pour faire circuler la parole et respecter un timing et trois secrétaires pour rester au plus près de l’expression de chacun.
C’était le 9 mars à la salle de la gare : 37 personnes étaient présentes.
Nous avons préféré nous limiter à trois thèmes : la démocratie, l
’écologie et la fiscalité, pour une meilleure maîtrise du temps.
L’échange libre, a été de grande qualité dans le respect de la parole de chacun.

Le compte rendu a été envoyé à tous les participants et est consultable sur notre site : givrysolidaritesetcitoyennete.org

GRAND DEBAT ET CITOYENNETE

37 personnes à Givry pour débattre à la réunion organisée par Givry
Solidarité Citoyenneté. Est-ce un bon résultat ? Est-ce nul ? Et pour qui ? On peut répondre : « Sans intérêt ! ça ne sert à rien ni ne servira à rien ! ».

Pourtant : rencontrer d’autres citoyens, débattre avec eux dans un
respect réciproque, écouter des arguments dans le calme, même si on n’est pas d’accord, s’accorder sur certains points, découvrir des
propositions nouvelles et y réfléchir … ça a de l’importance, ça a de la
valeur, cela fait partie de nos valeurs de citoyens.

La démocratie c’est d’abord le débat, l’échange dans le respect, au plan national comme local, pas seulement occasionnellement. Le vote n’est qu’un résultat sanctionné par la règle d’une majorité à partir de 50.0001 %, parfois à 66 %, et même dans certains cas à l’unanimité, mais toujours après un débat.

La valeur du débat ce n’est pas celle de l’argent qui peut en découler. La valeur du débat, c’est de l’échange, gratuit, du bénévolat, car il faut
donner du temps, son temps au débat. C’est ce qu’ont donné les 37
personnes présentes à la salle de la gare. Pourquoi ? Pour essayer
d’avancer ensemble, pour faire société.

Alors vive le débat, passé et à venir, qu’il soit grand ou petit, pour donner du sens au nom de citoyen, pour faire vivre la démocratie, à Givry et ailleurs.

« Le village » perd son âme, remplacé par un centre-ville -béton.

Réflexions de la base

Le parc Laporte : une partie de ses arbres a été remplacée. Il leur faudra plusieurs décennies pour nous apporter ombre et fraîcheur. Si vous vous hasardez à rentrer sur le parking souvent plein, c’est galère pour faire demi-tour et en ressortir.
Le béton désactivé de l’allée du parking : va-t-il résister longtemps aux manoeuvres des voitures ? Le re-vêtement se dégrade déjà.

Place de la Poste : espace bétonné lui aussi, sans relief. Les personnes avec handicap n’ont pas d’accès direct à la poste ! Elles sont obligées de faire le tour jusqu’au boulevard de Metz. L’une d’entre elles dit qu’avec les fauteuils roulants, il faut une pente très douce. Pour ces personnes ce qui existe est-il suffisant ?

Place d’Armes et des Combattants :
.Grand branle-bas. Trois entreprises, terrassement, remplacement, conduites d’eau, enfouissement des lignes électriques ont travaillé tous azimuts. Pourtant Madame le Maire avait dit : déjà un côté et l’autre après !!!
  • La chaussée est peu large, un bus et un camion s’y croisent de justesse mais au carrefour de la rue Emiland Gauthey c’est impossible et difficile pour les voitures
  • Pas de piste cyclable. Motif invoqué : c’est un moyen de faire respecter le 30 à l’heure, les voitures atten-dront derrière les cyclistes. Remarque béton !
  • Un transformateur en forme de maisonnette couvert de tuiles rouges remplace l’existant. L’Architecte des monuments de France impose aux habitants tuiles « vieillies foncées». La loi ne serait-elle pas la même pour tout le monde ?

Des aménagements étaient nécessaires. Mais sont-ils adaptés à Givry.
Fin des travaux prévue le 13 juillet, pour fêter le centenaire du cèdre. Au moins un qui aura résisté !
« Laisse béton » !



CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 24 JANVIER

Ce conseil municipal a abordé 7 délibérations dont le débat d’orientation budgétaire.

Nous avons pris acte de la Présentation du rapport annuel 2017 du syndicat des eaux
Nous avons posé toute une liste de questions. Les réponses suivantes nous ont été envoyées par le syndicat des eaux.
- Pourquoi il y a toujours des conduites en amiante ciment sur 1 694 mètres.?
Réponse : L’amiante-ciment ne représente que 0,5 % du linéaire du syndicat. Ce matériau ne présente pas de problème sanitaire mais il est très cassant et source de fuites importantes.

- L’augmentation significative des fuites est du jamais vu depuis 10 ans. 540 000 m3 d’eau sont concernés ce qui est énorme. Il est nécessaire de revoir le réseau puisque le taux de renouvellement du réseau est de 1.4% par an : le renouvellement total des conduites sera atteint dans 72 ans. Cela représente beaucoup de m3 d’eau perdus.
Réponse : Le volume de fuites est effectivement très élevé sans toutefois dépasser les exigences réglementaires (rendement seuil du Grenelle). La qualification de l’indice linéaire des volumes non comptés est d’ailleurs élevé et l’indice linéaire de pertes qualifié de mauvais pour cet exercice.
La gestion des fuites se mène sur deux fronts :
L’exploitant doit allouer le temps nécessaire à la recherche de fuites. Des compteurs et débitmètres de sectorisation ont été mis en place pour lui permettre de faire ce travail plus efficacement.
Un renouvellement suffisant des canalisations est nécessaire en parallèle de ce travail d’exploitation. Le taux de renouvellement de 1,4 % per-mettant un renouvellement complet du réseau en 70 ans environ est particulièrement élevé dans le département et au niveau national.

- Pas de travaux sur la commune, mais plus loin dans le rapport on constate qu’il y a eu des travaux de changement de conduites dans le centre-bourg. Mis à part ce chantier, le seul travail fait sur la commune est le changement d’un débitmètre encore sous garantie donc peu coûteux.
Réponse : Il y a effectivement des travaux prévus au bourg de Givry qui apparaissent dans le paragraphe des projets du syndicat. Concernant le renouvellement électromécanique, il fait partie des obligations contractuelles de l’exploitant.

- S’agissant du rapport de l’ARS (Agence Régionale de Santé), dans la liste des paramètres contrôlés, il est indiqué que le total des pesticides a été analysé. Pouvons-nous avoir la liste de ces pesticides et savoir si la teneur en glyphosate est contrôlée ?
Réponse : 555 pesticides différents sont analysés sur l’eau brute (avant traitement) et à la production. Sur la période de 2007 à 2017, les résul-tats ont tous été en dessous des seuils de détection pour le glyphosate.

Nous avons voté pour le transfert au Grand Chalon des zones d’Activités Economiques (ZAE) et avec des réserves pour la Transmission électronique des actes.

Travaux de dissimulation des réseaux place d’Armes - Participations communales : Nous avons voté pour.


Débat d’orientation budgétaire (DOB)

En ce qui concerne les recettes : maintien des taux d’imposition.
En ce qui concerne les dépenses :

  1. réduction des charges de fonctionnement tout en maintenant le niveau de service offert à la population.
  2. La poursuite du programme engagé et notamment les travaux d’aménagement du centre bourg et l’entretien du patrimoine communal.

Nous avons interpellé le maire au sujet,

De la politique restrictive concernant les effectifs du personnel de la mairie. Le nombre de contractuels n’est pas précisé, seules des valeurs en euros sont données. Le DOB indique le non remplacement des départs à la retraite.
Réponse : Les remplacements sont de trop courte durée pour indiquer équivalent postes. Les agents qui partent à la retraite ne seront effec tivement pas remplacés.

De l’exemption de l’application de la loi SRU valable jusqu’en 2019. (Obligation de logements sociaux)
Réponse : Le Maire nous a indiqué qu’elle ne répondrait pas aux exigences de la loi et la commune paiera les pénalités. (1)

Des abandons ou reports des travaux de l’année 2018 et les priorités pour 2019 :
Réponses : Il n’y a que 2 abandons : l’abri à poubelles et la plateforme élévatrice de la salle des fêtes ainsi que la borne camping-cars, sinon tout est en report pour 2019. Les priorités : l’aménagement du centre bourg, les réseaux des Chenèvres, la lutte contre les ruissellements.

Le problème du Farlan était prévu en trois phases ; la phase 1 a été réalisée ; qu’en est-il du reste ?
Réponses : Des conventionnements avec des propriétaires vont être conclus pour permettre la création de bassins d’écrêtements.
La création et l’entretien des pistes cyclables sont absentes de votre programmation.
Réponse : Madame le maire considère que ce qui avait été fait n’est pas une réussite car ce n‘est plus visible. (2). A ce jour, il n’est pas prévu de créer de pistes cyclables dans le centre-ville. (3) La volonté n’est pas à l’entretien des pistes et des bandes cyclables.

S’agissant du budget de la maison médicale : Celui-ci est maintenant dissous et les excédents sont reportés sur le budget principal.

S’agissant du budget photovoltaïque : Celui-ci est positif de 37000€ en cumulé.

S’agissant du budget du CCAS et de la R.P.A. :
Ils seront détaillés lors de leur conseil d’administration respectif.

Organisation de la journée de solidarité pour les employés municipaux : elle serait fixée le 25 mai à l’occasion de la journée citoyenne.(4)

(1) Que penser d’un citoyen qui déclarerait ne pas respecter les stops ou les limites du taux d’alcool dans le sang et préférerait payer les amendes ?! Ndlr.
(2) Normal puisqu’il n’y a pas eu d’entretien ou qu’elles ont été détruites Ndlr.
(3)Ceci en contradiction avec la politique votée par madame le Maire au Grand Chalon Ndlr.

(4)Sous réserve de la position du centre de gestion Ndlr