mercredi 13 novembre 2019

BREVES

Une de perdue, une de retrouvée
A l'occasion des travaux de Givry nous avons une nouvelle piste cyclable (100 m environ) avenue de Chalon , mais nous avons perdu celle qui passait derrière l'église . Il est vrai qu'elle ne protégeait pas des voitures mais elle avait le mérite d'assurer une continuité vers la voie verte.
Alors il nous faudra encore vivre un long moment avec des circuits cyclistes en pointillés ...


Les panneaux d’expression libre à Givry ? Ah ?
Vous voulez informer les habitants d’un concert, d’une exposition, d’un match, Ah ? Où placer vos affiches ? Que sont devenus les panneaux d’expression libre ? Nous n’en avons trouvé que 2 !!..


Les toilettes publiques ou «le droit de se soulager »
L’expression peut, au premier abord, choquer ou au moins étonner. Le propos, qui prête assurément au comique troupier et à la plaisanterie, n’en est pas moins grave. La question des toilettes publiques relève du droit et de l’aménagement des espaces publics et c’est révéla-teur d’inégalités manifestes.
Suite à l’aménagement de la Place d’Armes qui supprime une toilette publique, il ne reste plus que deux lieux d’aisance publics dans Givry ! Donc visiteurs, chalands, forains, touristes prenez vos précautions avant de venir à Givry !

A la recherche du pain perdu
A Givry, cet été, nous étions nombreux à rechercher notre pain quotidien. Avec une seule boulangerie ouverte et malgré le dévouement du boulanger, pas facile de s’approvisionner !
Un malaise s’installe : et si tout le tissu commercial de notre cité allait se dissoudre dans une dé-bâcle de nos précieuses boulan-geries? Les nombreuses vitrines vides évoquent un déclin inéluc-table du bourg peu compensé par une voierie en rénovation, mirage d’une prospérité future. Avec la rentrée, le malaise change mais persiste. Puissent les débats des prochains mois être féconds !
Oui, il reste beaucoup à faire pour la prospérité de notre cité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire